L’Or : des mines aux bijoux

Pour extraire l’or de minerai on utilise principalement 3 méthodes qui sont la gravitation, l’amalgamation et la cyanuration. Ces précédés ont des avantages et des inconvénients suivant le type de mines ou de rivières.

Extraction de l’or par gravitation

Cette technique est principalement utilisée dans les placers alluviaux, les minerais étant déjà en petites particules, l’or étant lourd il sera facilement départagé des autres minerais plus légers. On utilise généralement la force d’un cours d’eau passant sur une grille pour faire le travail de tri. Dans les cas ou les minerais ne sont pas encore sous forme de particules, comme c’est le cas pour les mines à ciel ouvert, on utilise alors des lances à eau et on écrase le minerai.

Extraction de l’or par amalgamation

On utilise les propriétés d’amalgamation qu’ont l’or et le mercure lorsqu’ils sont en contact, cet amalgame est récupéré, chauffé dans un four pour extraire le mercure, il reste donc l’or mais aussi éventuellement d’autres métaux qui auraient des propriétés d’amalgamation avec l’or, ce qui pose un problème de plus par ce procédé, l’or ne peut être récupéré qu’à 60%. Un autre problème se pose. Celui-ci est écologique et sanitaire, le mercure fait partie des métaux lourds très toxiques son utilisation détruit la faune et la flore. Pour ses diverses raisons les compagnies minières n’utilisent plus l’amalgamation de nos jours. Cependant en Amazonie, en Afrique et dans d’autres pays des dizaines de milliers de chercheurs d’or artisanaux continuent à polluer les fleuves, même au péril de leur santé.

Extraction de l’or par cyanuration

Le minerai est concassé très finement puis il est plongé dans une solution cyanure alcaline. Une partie du minerai se dissout dans le liquide, de la chaux est ajoutée pour amener le PH de la solution aux alentours de 9, ceci évite que le cyanure se répande sous forme de gaz mortel, le liquide est désoxygéné. La solution est mise en contact avec de la poudre de zinc, le précipité d’or est récupéré par filtration et est fondu en lingots. Au lieu du zinc, la solution peut être mise en contact avec du charbon actif, le cyanure or est absorbé par le charbon, le charbon est retiré et on y extrait la liqueur riche qui est la concentration d’or dans du cyanure. Ce liquide en ensuite mis en électrolyse pour récupérer l’or, puis l’or est fondu en lingots.

Raffinerie

Les lingots des mines sont envoyés à la raffinerie, pour être refondus dans un creuset avec du chlore. Les impuretés telles que l’argent vont former des chlorures flottant à la surface, elles sont retirées, l’or se trouve être pur généralement à 99,99 %, il est coulé en lingots. De nos jours certaines grandes mines d’or d’Afrique du sud ont une profondeur de plus de 3 kilomètres, au fond de cet abîme la chaleur atteint plus de 50 degrés pour une hydrométrie très importante. 500 000 hommes travaillent dans ses grandes mines. La mine de Tau Tona est la plus grande mine d’or de la planète elle se trouve à Carletonville, elle est profonde de 3,6 km, et ses multiples galeries s’étendent sur 800 kilomètres. Elle fournit 20 tonnes d’or chaque année grâce à ses 5600 employés travaillant 9 heures par jour.